Logo
Accueil > Critiques de films > Traque a Boston

Traque a Boston

  • Traque a Boston
    Alors que la ville de Boston est sous le choc de multiples explosions, le sergent de police Tommy Saunders rejoint les enquêteurs sur le terrain dans une course contre la montre pour traquer et arrêter les auteurs avant qu'ils ne frappent à nouveau. Croisant les parcours de l'agent spécial Richard Deslauriers, du commissaire Ed Davis, du sergent Jeffrey Pugliese et de l'infirmière Carol Saunders, ce récit sans concession évoque la chasse à l'homme la plus complexe jamais mise en œuvre par la police américaine – et rend un vibrant hommage aux héros du quotidien.

Critique de Mulder

  • Après du sang et des larmes (2013) et Deepwater (2016) inspirés d’histoires vraies et déjà portés par le comédien Mark Wahlberg, Peter Berg revient à travers son nouveau film Traque à Boston sur l’attentat du marathon de Boston de 2013 et sur la chasse à l’homme qui fut lancée par les forces de l’ordre pour retrouver les frères Tsarnaev à l’origine de ces attentats. Derrière ce double attentant ayant mis la ville de Boston en plein émoi avec plus de deux cent soixante-quatre blessés et trois morts, Traque à Boston (Patriots days) refuse tout sensationnalisme inutile et préfère plonger les spectateurs dans une expérience cinématographique parfaitement menée et envoutante. Les spectateurs auront ainsi l’impression d’être les témoins de cette vague d’attentats et des événements qui suivirent. Dans le contexte actuel et après les événements de samedi matin arrivés dans l’aéroport d’Orly, ce film se retrouve être parfaitement d’actualité.

    On découvre ainsi dès le début du film et de manière très documenté les différents personnages qui seront concernés par ces attentats que cela soit un sergent de police, Tommy Saunders (Mark Wahlberg) ainsi que l’agent spécial du FBI Richard Deslauriers (Kevin Bacon), le commissaire Ed Davis (John Goodman) mais aussi les nombreux personnages qui ont eu un rôle à jouer dans cette traque à Boston ou en rapport avec ces dites personnes. On retrouve ainsi également au casting J.K. Simmons (Le sergent Jeffrey Pugliese) et la trop rare Michelle Monaghan (Carol Saunders). Le grand soin aussi bien à mettre en avant les éléments importants inhérents à cet attentat repose non seulement sur un scénario très documenté et maitrisé de Peter Berg, Matt Cook et Joshua Zetumer mais aussi sur une réalisation et une direction des comédiens au diapason.

    En tournant sur les lieux mêmes des faits , le réalisateur et son équipe on su trouver la parfaite approche pour faire une reconstitution grandeur nature des événements intervenus en 2013. De la même manière l’excellente utilisation d’images d’archives permettent au film de se rapprocher d’un documentaire par la fidélité apportée à la création de ce film. Certes le film prend par moment du recul par rapport à ces événements par exemple en créant des personnages comme celui de Tommy Saunders qui est un assemblage de plusieurs personnes étant intervenus pendant ces événements (urgentistes, policiers..). Impossible de ne pas voir en ce film un véritable hommage à ces nombreuses personnes intervenues au risque de leur vie pour aider ces victimes. Le réalisateur Peter Berg réalise ainsi l’un de ses meilleurs films et surtout l’un des plus personnels. Loin de vouloir recourir à des effets inutiles, le réalisateur préfère se cantonner aux faits.

    La véritable question en découvrant ce film est de savoir combien d’années il faut réellement attendre pour que le cinéma aborde des faits dramatiques eu égard aux souvenirs des victimes de ces événements. Alors que Paul Greengrass abordait dans Vol 93 (2006) les événements du 11 septembre 2001 d’une manière totalement réaliste quitte à choquer toute une partie des spectateurs concernés par ces événements, ce film suit pratiquement la même approche. Il en ressort un certain malaise à découvrir de tels agissements de terroristes et le souhait que les forces de l’ordre puissent avoir un meilleur suivi de certaines personnes considérées comme dangereuses pour toute une communauté environnante. L’histoire semble se répéter de manière internationale à notre plus grand regret. Reste que Traque à Boston s’impose comme un film à découvrir et surtout montre que l’association Peter Berg / Mark Wahlberg fonctionne parfaitement au plus grand bonheur des spectateurs.

    Vu le 18 mars 2017 au Gaumont Disney Village, Salle 16, place A18 en VF

  • 4