Logo
Accueil > Reviews > Janis et John

Janis et John

  • Janis et John
    A la suite d'une escroquerie à l'assurance, Pablo doit rapidement trouver 500 000 francs ou aller en prison. Léon, son cousin qu'il n'a pas vu depuis l'enfance, vient d'hériter d'un million de francs. Seul problème, ce dernier vit sous acide depuis plus de trente ans et reste persuadé que Janis Joplin et John Lennon lui ont promis de revenir. Alors Pablo a un plan : transformer sa femme Brigitte et un acteur ringard au chômage en sosies de ces stars mythiques pour mettre la main sur l'argent. Mais cette machination va entraîner le trio bien plus loin qu'ils ne l'avaient imaginé. (Source Allociné)

Critique de tootpadu

  • En allant voir ce film, ce que l'on redoutait le plus, c'était d'assister à un de ces cas où la bande-annonce est le condensé complet du film, ce qui rend le visionnage de celui-ci caduc, bien évidemment. Heureusement, il n'en est rien. On ne va pas vous gâcher le petit plaisir qu'est l'intrigue, mais soyez assurés que le film ne s'arrête point à la rencontre de Léon avec ses idôles Janis Joplin et John Lennon. Certes, dans sa globalité, l'histoire n'est pas réalisée de façon fulgurante - rien que l'affection pour le plan moyen, théâtral et la voix off récurrente tiennent le spectateur trop à distance - mais cette comédie serait tout de même plaisante et légère, si seulement le poids de la réalité cruelle ne pesait pas sur elle.
    Inutile de revenir sur les détails du fait divers qui a occupé la France entière avant la canicule. Mais ce n'est que dix semaines plus tard que le spectateur de cinéma est obligé de faire son deuil. Personnellement, nous suivions le parcours de Marie Trintignant de loin, la considérant plus comme une actrice de théâtre que de cinéma. Son avant-dernier film nous fait, à notre plus grande peine, mesurer l'énorme gâchis qu'est sa disparition brutale. Il suffit de la voir se déchaîner sur scène, après une interprétation plein de retenue, pour apprécier son talent et sa vivacité, deux valeurs précieuses dont on a été privé bien trop tôt.
    Il est donc difficile de regarder ce film de manière objective, tant le rôle même de Marie Trintignant et l'équipe entière composée de ses proches nous rappellent l'événement sinistre du mois d'août. Qu'elle brille de mille feux dans son art est peut-être le plus beau des testaments ...

    Vu le 15 octobre 2003, au Gaumont Disney Village, Salle 14

  • 2.5