Logo
Accueil > Reviews > Elle est des nôtres

Elle est des nôtres

  • Elle est des nôtres
    Christine Blanc, 35 ans, célibataire, intérimaire dans l'administration, mène une existence marquée par la solitude. Sa vie bascule, lorsqu'elle se lie d'amitié avec sa responsable des missions.

Critique de tootpadu

  • Aussi triste et déprimant que le film peut paraître au début, avec ses décors d'un monde du travail froid et impersonnel, le ton change ensuite, après une séquence cruelle qui nous rapelle une autre dans "Benny's Video" de Michael Haneke. Le basculement qui s'opère par la suite est des plus inattendus, mais il fonctionne grâce à la subtilité du personnage prinicpal qui demeure toujours aussi inquiétant, bien que le monde extérieur lui soit tout d'un coup ouvert. C'est la précision des traits de caractère qui rend cette exclue intéressante, aidée par un véritable tour de force de l'actrice Sasha Andrès dont l'étendu ne devient palpable que vers la fin, quand l'aperçu d'un bonheur réel se manifeste.
    Nullement fataliste, ni encline à des revirements faciles, la réalisatrice Siegrid Alnoy signe un film doucement perturbateur, avec un lyrisme propre qui tire tout son avantage du cadre choisi (la région Rhône-Alpes) et d'une bande son languissante.

    Vu le 14 octobre 2003, au MK2 Beaubourg, Salle 2

  • 3